• Souvenirs / Hôpital de Boghni

    Souvenirs / Hôpital de Boghni

    Marc LIGEN, médecin-coopérant à Boghni

     

    Affecté au titre du Service National, comme médecin coopérant à Boghni (Grande Kabylie), au service de médecine-femme.

    La grande Kabylie fascine les coopérants qui y sont affectés, peut-être plus particulièrement les obstétriciens, observateurs de la continuité familiale et sociale.

    Marc Ligen analyse le peuple Kabyle avec le souci d'un sociologue décidé à en pénétrer toutes les composantes, …

     

    De la structure familiale, tout découle : collectivités emboîtées, présentant des cercles concentriques de fidélités qui ont leur nom, leurs biens, leur honneur. Dans la famille du mari, dont les enfants font partie, la femme n'est qu'une visiteuse, une étrangère, la parenté est agnatique, réalisée par les mâles.

     

    Le Kabyle, langue berbère, s'amenuise car interdit d'enseignement, heureusement et paradoxalement survivant à Paris où il est enseigné.

    L'habitat berbère est à l'image de la famille élargie, la maison est marquée par la présence féminine. Le seuil en est le lieu où le monde s'inverse, l'homme s'affirme comme un homme en tournant le dos à la maison, pour faire face aux autres hommes, alors que la femme le franchissant perd son identité. La femme Kabyle avoue être malheureuse, mais elle ne se révoltera jamais.

    Il sera concerné lui aussi, et s'y attachera, par le problème de l'espacement des naissances voulu par le gouvernement algérien, et qui n'en est encore qu'à ses débuts. Il reconnaît que cette volonté politique se heurte à des arguments culturels et religieux, pas faciles à contourner : Allah a déterminé à l'avance le nombre d'enfants qu'une femme doit avoir. Une famille nombreuse est une force morale et économique ; pour le mari, chaque nouvelle grossesse de sa femme est une preuve de virilité, l'orgueil masculin ne veut rien accepter de ce qui serait pour lui une restriction.

    Article titré de  "Médecins nantais en outre-mer"  de Claude VERMEIL

    Analyse de la Thèse de Doctorat publiée à Nantes en 1980

    Un secteur sanitaire en Algérie et ses activités obstétricales.

    BOGHNI_polyclinique.jpgPolyclinique de Boghni

     

    Commentaires

    Je fus moi aussi médecin à l'hôpital de Boghni mais dans les années 69-70.
    On ne parlait pas de "polyclinique" mais d'hôpital.
    Au vu de la photo, pas mal de construction en sus .....
    Le directeur de l'hôpital à l'époque était Mohammed Sifer.
    Nostalgie ... beaucoup de travail mais quelle époque riche.
    Curieusement ma fille se nomme Florence et a vécu à Boghni avec nous ...

    Écrit par : DEBAY | 27/06/2009

    si ce descriptif est vrai c'est un crève-coeur !

    Écrit par : DEBAY | 30/06/2009

    je suis medecin generaliste svp envoyer moi adresse et numero de telephone de l hopitale

    Écrit par : saoudi fouad | 01/11/2009

    bonjour je suis habitant de boghni depuis 1966 je souhaite apporter un plus pour enrichir notre e patrimoine et retrouver les anciens habitants de boghni qui on fait de notre vécu des moment inoubliables

    Écrit par : rezki | 21/05/2010

    finalement c'est une belle ville

    Écrit par : azzouguen mohand tayeb | 25/08/2010

    je fus moi meme employee a l hopital de boghni dans les annees 1974 a 1978 le directeur de l epoque etait monsieur DAHMANI qu est il devenu ? je travaillais avec une equipe fort sympathique de medecin cooperant entre autres MICHEL JEAN CLAUDE et sa femme FRANCOISE j aimerai avoir de leurs nouvelles par le biais de ce site si des fois ils me lisent j aimerai aussi dire que cela fut une belle epoque de travail et d amitiee au service de medecine et de maternite FRANCOISE si tu me lis donne moi de tes nouvelles cela me ferai tres plaisir

    Écrit par : yasmine | 17/09/2010

    Je sius de boghni et j'y vis toujours.je sius pharmacien.mr dahmani l'ex directeur de l'hopital de boghni est à la retraite,mais bien avant ca il fut maire de 1993 à 1997.

    Écrit par : kamel | 18/04/2011

    Je sius de boghni et j'y vis toujours.je sius pharmacien.mr dahmani l'ex directeur de l'hopital de boghni est à la retraite,mais bien avant ca il fut maire de 1993 à 1997.

    Écrit par : kamel | 18/04/2011

    bonjour et merci d avoir pris la peine de repondre a ma question vous dites etre pharmacien vivant a boghni c est tres bien mais sachez qu a cette epoque annee 70 a 74 il n existait pas de pharmacie et les malades se fournissaient a la pharmacie de l hopital qui delivrait les medicaments gratuitement existe elle encore et est ce toujours le cas ,? dans l attente de votre message bonjour a tous les gens de boghni qui sont des gens charmants yasmine

    Écrit par : yasmine | 19/04/2011

    Je voudrais me joindre à cette discussion qui concerne ma ville natale Boghni. Je voudrais surtout dire une chose à propos de l'ancien directeur de l'hôpital Said DAHMANI. Il est décédé tout récemment.

    Écrit par : Hamid SAIDANI | 24/04/2011

    Je tiens aussi à préciser à propos de la photo qu'il s'agit là de la polyclinique construite au début des années 80. L'hôpital, plus ancien, se trouve un peu plus bas, près des écoles primaires...

    Écrit par : Hamid SAIDANI | 24/04/2011

    avant tout je salue la famille dahmani et leur transmet toutes mes sinceres condoleances pour le deces de monsieur dahmani ancien directeur de l hopital de boghni a sa femme ses enfants son frere arezki et sa femme zahia ainsi que son fils samir qui doit etre adulte maintenant je l ai vu naitre ,,,,,,,,, je voudrai savoir aussi si les anciens pavillons de soins existent encore? comme la medecine femme ou la maternite ainsi que le service de p m i et monsieur attar es t il encore infirmier ? merci de me repondre yasmine

    Écrit par : yasmine | 24/04/2011

    Bonsoir,

    années 69, 70
    Il me semble me souvenir d'un Mr Dahmani qui s'occupait des entrées, comme je l'ai dit ci-dessus le directeur s'appelait alors Mr Sifer.
    Je me souviens du nom de qq infirmiers Mr Benchabane, Kasmi, il peut y avoir des fautes d'orthographe les années sont passées !
    Je me souviens aussi du jardinier, pour moi qui était jeune, il était âgé Mr Touati je crois ?

    Écrit par : DEBAY | 24/04/2011

    Benameur le gestionnaire du service de Pharmacie de l'hopital civil de boghni des années 1974-1981,aujourd'hui enseignant à l'école paramédicale de tizi-ouzou,effectivement monsieur sifer,décédé ,sa femme enseignante à l'école paramédicale de tizi-ouzou,aujourd'hui en retraite,j'ai été scolarisé au CEM Zamoum,classe de rattrapage ex:3ème C,que deviennent Messieurs , Soudan professeur de mathématique,monsieur Périn et madame Périn de l'annexe CEM Mechtras,Tieli et madame Tieli souvenir proche module de géographie,et Anglais de madame,monsieur et madame Jubéra,éxcusez-moi si erreurs des noms propres,peut-être je me retrouve parmi les anciens de Boghni,hommage à Touati davelkacem,le jardinier de l'hopital boghni,da mouh le dépensier,Kasmi mohamed l'infirmier,Lazizi simohchérif,Arézki Djebari,Amrouni Amar l'infirmier du service de médecine...sans oublier notre médecin chef de service Dr Ali Benlahrech

    Écrit par : benameur | 09/05/2011

    @yasmine:Les médicaments gratos c'est revolu.c'etait à l'epoque du socialisme de boumedien.Actuellement boghni dispose de 10 pharmacies privée en plus de l'agence ENDIMED étatique mais applique les mémes tarifs que ceux du privé.Comme specialistes installés à leurs comptes,on a à boghni un ophtalmologue privé Mr Amber akli,2 cardiologues:Amir et Makhlouf,1 pediatre Ait benamer,et tant d'autres gynecologues....

    Écrit par : kamal salmi | 04/06/2011

    bien contente de savoir que la ville de boghni dispose actuellement de 10 pharmacies privees d un cardiologue et d un ophtalmo car a l epoque annees 73 76 les gens allaient se soigner a l hopital de tizi ouzou avec tout le derangement que cela pouvait procurer . j ai aussi connu une certaine khedoudja salmi qui bossait en maternite . est elle de votre famille ? et que devient elle ? merci de me repondre

    Écrit par : yasmine | 05/06/2011

    en 1969/70 il y avait deux médecins à Boghni, un bulgare Valchev (enfin un nom comme cela phonétiquement) au dispensaire et un français à l'hôpital, c'est à dire moi.
    Aucune pharmacie privée, aucun médecin installé en privé, les progrès ont été énormes.
    Pour les spécialistes c'était Tizi voire Alger !
    L'hôpital de Palestro était entièrement géré par des russes, à Dra el Mizan un (ou une) médecin roumain.

    Écrit par : DEBAY | 07/06/2011

    @yasmine:khedouja salmi c'est juste un homonyme.mais je la connais de vue.je te donnerai de ses nouvelles dés que je l'aurais rencontré ou bien te procurer son numero.

    Écrit par : kamel | 14/06/2011

    @debay il y'avait un certain médecin privé Belahrech.c'etait au dessous de la gendarmerie.

    Écrit par : salmi | 14/06/2011

    à salmi

    mémoire où es-tu ?
    oui, je ne sais plus son nom, mais en effet vers mi-70 un médecin s'est installé en privé

    Écrit par : DEBAY | 14/06/2011

    A ma connaissance, le premier médecin qui s'est installé en privé c'est bien Benlahrech, et qui exerce toujours pas loin de l'ancien siège de al brigade de gendarmerie. mais aujourd'hui il y'a une profusion de médecins généralistes et spécialistes qui ont ouvert des cabinets. Il y a même deux cliniques privées (avec tous les services) qui vont ouvrir très bientôt. Une à Boghni-centre et l'autre à Beni-Mendes, sur la route de Tala-Guilef.

    Écrit par : Hamid SAIDANI | 15/06/2011

    je suis natif de boghni
    le dr benlahrech exerce tjrs je pense
    je suis dans le nord de la france
    où jexcerce actuellement comme medecin
    quel hasard!!!!
    merci à tous pour ces souvenirs

    Écrit par : khaldi | 26/06/2011

    en 69/70 dans le service "médecine hommes" de l'hôpital il y avait un infirmier qui s'appelait je pense Benchabane, peut être cela dit-il qq chose à l'un d'entre vous ?

    je serais heureux d'avoir de ses nouvelles

    merci à tous

    Écrit par : Debay | 26/06/2011

    @debay:Je crois qu'il était anesthésiste.il est à la retraite aprés un saut par l'hopital de draa el mizan.c'etait aussi l'ancien gardien de but du DCBboghni.sa photo est sur DCBboghni.over-blog.com
    je vais essayer de vous procurer son num de teleph dés que c'est possible.

    Écrit par : salmi | 26/06/2011

    bjr kamal salmi
    je suis heureux de te retrouver sur ce site aprés ses années de silence, j'espere que tu vas bien
    que deviens tu en algerie?

    Écrit par : dahmani | 04/10/2011

    @dahmani:
    Tu es ahcene de ait koufi?tu es aux states non?

    Écrit par : salmi kamal | 05/10/2011

    Eh oui qu'est il devenu monsieur SOUDAN pro de maths au collège d'enseignement général de BOGHNI année 70-74. Difficile d'oublier ce coopérant exemplaire qui en a formé de vrais mathématiciens kabyles! Eh oui , en tout cas pour moi, Soudan était de loin le meilleur professeur que la France n'eut jamais envoyé exercer en Algérie...J'exagère peut-être mais...il restera(mr Soudan) à jamais gravé dans ma mémoire,39 ans après...il y 'eu encore Mlle LEBESNERAIS que je regrette ciel et terre de ne l'avoir pas vue partir..Je l'aurais toujours gros sur le coeur car j'etais absent ce jour du 18 mai 1974,alors qu'elle devrait me remettre le prix d'excellence en géographie...Je saurais plus tard qu 'elle habitait à SAINT HYPOLITE DU FORT dans le département du GARD ..longue vie pour Mlle LEBESNERAIS.

    Écrit par : haroun | 11/10/2011

    Bonjour sa fais plaisir d aprendre les nouvelles de boghni

    Écrit par : Taghrivt | 30/10/2011

    mourad touati infirmer les annees 86 mon pere retraite lakhdar mon grand pere decede ancien jardinier mais helas le jour que mon pere est tombe malade la monsieur ali bounitte refuse de lui donner l ambulance pour le transport de chez moi a 200 logements c est triste avec un frere infirmier a tizi ouzou a ce jour

    Écrit par : touati | 11/11/2011

    à Mr Touati

    j'ai connu pendant mon séjour à l’hôpital de Boghni votre grand père qui était jardinier à l'époque mais aussi parfois veilleur de nuit ... j'ai souvenir de conversations avec lui certaines soirées

    souvenirs souvenirs

    Écrit par : DEBAY | 11/11/2011

    merci merci d avoir une pensee pour lui son fils kader retraite de meme hopital mort juste apres sa retraite apres y a eu ses deux fils qui ont travaillers au moins 20 ans dont un est a paris merci merci

    Écrit par : touati | 12/11/2011

    Merci a tous pour tout ces souvenirs.

    Écrit par : haddad | 06/12/2011

    bonjour,juste pour repondre au monsieur qui a travaillé avec monsieur Dahmani,maleureusement il es décédé l année derniere.

    Écrit par : salem | 25/12/2011

    merci a tous pour ces souvenir de boghni
    de la part de samir meghari qui vit en france a paris

    Écrit par : samir meghari | 30/01/2012

    bonjour,je fus mois aussi accoucheuse rurale a l'hopital de boghni dans les années 1973 à 1976.J'ai garder un trés bon souvenir de l'hopital du directeur Dahmani ainsi que mes collègues Mme Dahmani Zahia,amrouni amar,Mr Attar,Rabia la sage femme dont j'aime bien avoir de leurs nouvelles,je vit actuellement a paris .FATIHA

    Écrit par : FATIHA | 29/02/2012

    bonjour fatiha comment vas tu depuis tout ce temps je suis tres heureuse de te retrouver sur ce site je suis la sage femme en question qui a bosse avec toi ftoutoh tu te rappelle de ca ? gigi jerome ca te rappelle un peu le bon temps la derniere fois que je t ai croise a paris tu vivais au bd exelmans je crois que deviens tu donnes moi de tes nouvelles stp et dis moi la fameuse jiva 4 est t elle toujours en marche lol et poupee as tu de ces nouvelles car elle vis a paris aussi comme toi oh lala ftoutouh comme c est vieux tout ca

    Écrit par : yasmine | 01/03/2012

    bonjour a mr samir meghari de paris j ai bien connu votre famille en particulier vos soeurs l une etait institutrice a l ecole primaire de boghni je garde d elle un tres bon souvenir amical et l autre prenommee rosa je crois bossait a l hopital des filles tres gentilles sans parler de votre maman qui nous offrait souvent du aghroum akourane avec des piments et de la tomate et de l huile d olive un delice........................ j espere que votre famille se porte bien en particulier vos soeurs transmettez leur je vous prie mes amicales salutations

    Écrit par : yasmine | 01/03/2012

    Bonjour Yasmine,ravie de te retrouver dans ce site Grace au Dr MARC LIGEN qui nous l'à ouvert et que je remercie infiniment .Tu sais rabia ouali,ftoutouh ouali ne t'avait jamais oublier nous étions inséparable.Mon grand souvenir de toi surtout ton sourir et ton fourire,les sorties dans les magasins,a la boulangerie Baba Oumar aguedal son fils Rachid ,Kamel et la limonaderie existe t'elle toujours?Sans oublier le photographe Berkouk sa femme et ses enfants .Bien sur que je n'est pas oublier djidji,Kaddour,allal.POUR LA GIVA4 aprés le décé de mon père lmes frères l'on vendu au colectionneur.

    Écrit par : FATIHA | 03/03/2012

    bonjour fatiha tres contente d avoir eu de tes nouvelles bien que tu n ais pas ete tres bavarde sur toi et que tu ne m as pas donne de details sur ta vie que fais tu que deviens tu es tu toujours a paris bref tres triste aussi du deces de ton papa qui etait un tres gentil monsieur mais c est la vie pour ma part je ne sais pas si la limonaderie en question dont tu me parles existe encore vu que moi aussi je vis a l etranger et ce depuis des annees maintenant donc je n ai plus de nouvelles de tout ce petit monde dans l attente de te lire je te souhaite bcp bcp de bonnes choses a bientot j espere yasmin

    Écrit par : yasmine | 04/03/2012

    bonsoir ma trés chere amie ,voici mon adresse email ,j ai beaucoup de bonne choses a te raconter:katia6666@live.fr a trés bientot si ça t'arrange bien sur.Je t'embrasse

    Écrit par : FATIHA | 04/03/2012

    bonsoir ma trés chere amie ,voici mon adresse email ,j ai beaucoup de bonne choses a te raconter:katia6666@live.fr a trés bientot si ça t'arrange bien sur.Je t'embrasse

    Écrit par : FATIHA | 04/03/2012

    Bonjour, j'ai visité, en tant qu'infirmière , l'hôpital de Boghni avec des collègues du S.C.I. (Service Civil International). Moi, j'étais à L'hôpital de Ain El Hammam. 14 septembre 1978. Chaleur étouffante ! A cause de coupures d'eau, On rationnait l'eau pour les malades. A cette époque, les services étaient vétustes, pas de draps dans le pavillon de pédiatrie. ils dormaient en sueur sur une alèse plastifiée. pas de chemise au service de médecine-femme ; linge lavé par la famille. Mais quel accueil chaleureux et quelle bonne ambiance malgré les conditions si difficiles! Maintenant, la "polyclinique" a l'air beaucoup plus moderne ! Crevant de soif, on est allé boire une bonne gazousse offerte généreusement à la limonaderie!

    Écrit par : Guérin -Chalot Laure | 05/03/2012

    je suis trés emu de lire vos commentaires tous qui me touche vraiment , car ces des gens que j'avais la chance de connaitre et d'autre que je ne connaissais pas car et cette epoque je ne suis pas encore né mai le fais de transmettre la memoire des anciens braves gens qui ont marqués l'histoire de notre jolie et belle ville que j'aime me rassure car l'oublis et la pire des choses qui sois pour effacer de nos memoires tout le biens que ces homme et ces femmes ont donnés pour le bien etre des gens de cette vallée qui as fais naitre des heros et des homme et des femmes merci a tous de garder cette amitié entres genaration et surtout ne pas laisser le champs libre a certains gens qui pourisses la réputation de boghni connu pour son esprit d'ouverture et de tolérance .alilouche ouguayradth

    Écrit par : guyrad | 21/03/2012

    pour mr debay moi je suis natif de boghni c vrai que je suis en 75 je connais qlq personnes que vs avez citè ici par tous y'en a qui sonts dècède et d'autre ils vives tjr comme mr benchabane il'et tjr en vie il travail chez le dr amber ds son cabinet .il ya meme son ici en france il a nemour en seine et marne .je suis fier quant vs parler comme ça de boghni

    Écrit par : taleb | 09/12/2012

    bonjour qui peut me donner des nouvelles d un couple de medecins cooperants qui travaillaient et vivaient a l hopital de boghni dans les annees 74 _78 il s agit de jean claude et simone decosse que j ai bien connu a cette epoque mais malheureusement perdu de vue . MERCI

    Écrit par : fleur | 10/12/2012

    je sais si c la fatiha la brune aux yeux bridés je pense etant ado je te voyer souvent avec rabia et je pense aussi c ici a boghni que tu a obtenue ton permis de conduir chez monsieur akkouch avec la R-8 et pour monsieur amroun il es decédé alah irahmou

    Écrit par : BOURA | 05/05/2013

    je sais si c la fatiha la brune aux yeux bridés je pense etant ado je te voyer souvent avec rabia et je pense aussi c ici a boghni que tu a obtenue ton permis de conduir chez monsieur akkouch avec la R-8 et pour monsieur amroun il es decédé alah irahmou

    Écrit par : BOURA | 05/05/2013

    je sais si c la fatiha la brune aux yeux bridés je pense etant ado je te voyer souvent avec rabia et je pense aussi c ici a boghni que tu a obtenue ton permis de conduir chez monsieur akkouch avec la R-8 et pour monsieur amroun il es decédé alah irahmou

    Écrit par : BOURA | 05/05/2013

    COMME C.EST BON DE FAIRE MARCHE ARRIERE EST FAIRE UNE RELECTURE DE LA VIE .DES MOMENTS INOUBLIABLES REVENIRE 40 ANS EN ARRIERE SE RAPPELER DES ENSEIGNANTS FRANCAIS DE L.EPOQUES DES MEDECINS DE L.EPOQUE J.AI LA CHAIRE DE POULE EN ECRIANT CES LIGNES A 23 H30 SEUL AVEC MES SOUVENIRES D.ENFANTS J.AI LES LARMES AUX YEUX MmePERIN A FAIT DE MOI UN HOMME ET UN INTELEC. PARAVICINI MICHELE ENSEIGNANTE AU LYCEE ALI MELLAH M.A MARQUE A VIE UN GEANT DE PHYSIQUE MORT DANS UN ACCIDENT DE CIRCULATION A EL GOLEA INOUBLIABLE .POUR LE DOCTEUR MARC J.AVAIS RETROUVE SES TRACES COMME ETANT UN MEDECIN APPRECIE DE TOUTE LA POPULATION AGEE DE BOGHNI ET DRAAEL MIZAN .CES HUMANISTES NOUS ONT MARQUES AJAMAIS AVEC PEU DE MOYEN ILS ONT DONNE BEAUCOUP POUR NOUS MAINTENANT AVEC BEACOUP DE MOYEN MATERIEL ET HUMAINE ON A RIEN DONNE CEST DESOLANT .AUCUN NE LAISSERA CES TRACES SI CE N.EST LE NENATIF .COMME C.EST DIFFICILE DE SE RAPPELE DE CES GEANTS ..ON CONSTATE LA DIFFERENCE

    Écrit par : kaci | 21/08/2013

    COMME C.EST BON DE FAIRE MARCHE ARRIERE EST FAIRE UNE RELECTURE DE LA VIE .DES MOMENTS INOUBLIABLES REVENIRE 40 ANS EN ARRIERE SE RAPPELER DES ENSEIGNANTS FRANCAIS DE L.EPOQUES DES MEDECINS DE L.EPOQUE J.AI LA CHAIRE DE POULE EN ECRIANT CES LIGNES A 23 H30 SEUL AVEC MES SOUVENIRES D.ENFANTS J.AI LES LARMES AUX YEUX MmePERIN A FAIT DE MOI UN HOMME ET UN INTELEC. PARAVICINI MICHELE ENSEIGNANTE AU LYCEE ALI MELLAH M.A MARQUE A VIE UN GEANT DE PHYSIQUE MORT DANS UN ACCIDENT DE CIRCULATION A EL GOLEA INOUBLIABLE .POUR LE DOCTEUR MARC J.AVAIS RETROUVE SES TRACES COMME ETANT UN MEDECIN APPRECIE DE TOUTE LA POPULATION AGEE DE BOGHNI ET DRAAEL MIZAN .CES HUMANISTES NOUS ONT MARQUES AJAMAIS AVEC PEU DE MOYEN ILS ONT DONNE BEAUCOUP POUR NOUS MAINTENANT AVEC BEACOUP DE MOYEN MATERIEL ET HUMAINE ON A RIEN DONNE CEST DESOLANT .AUCUN NE LAISSERA CES TRACES SI CE N.EST LE NENATIF .COMME C.EST DIFFICILE DE SE RAPPELE DE CES GEANTS ..ON CONSTATE LA DIFFERENCE

    Écrit par : kaci | 21/08/2013

    Bonjour,Mr ou Mme BOURA je ne sais pas qui vous ète mais la déscription que vous avez faite est juste,je suis la brunette binome avec rabéa nous étiant les deux premiere jeune filles de BOGHNI a avoir passer le permis de comduire en compagnie de Mr akouche et pour Mr amroun allah yarhmou,ainsi que Mr dahmani et yemma djouher qu il se repose tous en paix.je suis en contacte avec Rabéa je l'ai retrouvé grace à ces commentaires en cherchant l hopital de ( boghni )que je nomme le (petit paris).A trés bientot .

    Écrit par : FATIHA | 30/08/2013

    Je suis tres touché par le commentaire de Mr KACI c est vrai c est bien de faire marche arrière quant il sagit des bons souvenir,40ans aprés l autre géneration était différante a celle d aujourd hui et c est ce qui rend difficile de se rappeler du bon vieu temps! Mes salutations.

    Écrit par : FATIHA | 30/08/2013

    JE SUIS DE BOGHNI C.EST VRAI QU.AUTREFOIS NOUS AVONS UNE BELLE VILLE AVEC UN BEAU JARDIN PUBLIC ;BEAUCUP D.ARBRES UNE SECURITE SUR TOUTE LA LIGNE NOUS PASSONS PRESQUE LA NUIT DEHORS A DISCUTER A BLAGUER ,SURTOUT EN ETE NOUS AVONS TOUJOURS QUELQUE CHOSE A MANGER SOIT LES FIGUES FRAICHES OU LE MELON DU COTE DE TIRMITINE PRES DE BOGHNI AUTRES CHOSES QUI A MARQUE LA VILLE DE BOGHNI LES PERES BLANCS AVEC UN COEUR BLANC ILS ONT RENDUS UN GRAND SERVICE A NOTRE VILLE DE BOGHNI ILS ONT FORMES BEAUCOUP DE CADRES POUR LE PAYS ET LES AUTRES PAYES COMME LA FRANCE UN GRAND HOMMAGE ...UN GRAND HOMAGE QUE DIEU AI LEUR AME AU PARADIS CES COEURS BLANCS NOUS RENDAIS VISITES A DOMICILE ..PASSAIS VOIRE LES POST ACCOUCHEES LES BEBES ..LES VIEUX QUANT ILS TOMBAIENT MALADES CES ETRANGERS NOUS ONT FAITS BEAUCOUP DE BIEN DU SAVOIR AU SOINS DOMMAGE MAINTENANT CEST LE CANIBALISME PAS DE SAVOIR PAS DE SOINS NI RIEN //ALLAH YASTAR YA SIDI ABDERAHMANE A VOUL EL VARHANE

    Écrit par : SI MOUH DE PARIS | 04/09/2013

    bonjour a tous .......... je viens de lire tous vos commentaires et je peux en deduire que les bons souvenirs ne s effacent jamais . merci de permettre l entretien de ce lien sur cette page grace a vous ..........moi aussi j ai connu BOGHNI j y ai travaille j ai cotoye des familles formidables et chaleureuses . merci de m aider a voir des nouvelles d un couple de medecin avec qui j ai travaille a cette epoque a l hopital dans les annees 74 76 il s agit de de simone et de son mari jean claude DECOSSE . je sais qu ils sont reparti vivre en france par la suite . merci d avance fleur

    Écrit par : fleur | 06/09/2013

    bonsoir chers lecteurs et chere lectrices ,c est toujours un plaisir de se retrouver autour de ce site ou: kanoun :en kabyle pour se ressourcer et se rapelle du bon vieux temps ou toute est beau ,tout propre ;ou quand on parle sans arriere pensees on sent un vrai rire pas le rire jaune fade d.aujourdhui ou la reference c. est l argent ,le materiel malaquis on se refere toujours a cette mauvaise richesse qui n.a jamais fais le bonheur de personne ;malgre chkayars d.argent sale on les voit toujours malheureux, stresses ,deprimes peurs du lendemain ,car je vous assure que le peu d.argent propre vous feriez beaucoup de bons choses .cessez de penser toujours argent il ya mieux ,,,je vous assure que education ,instruction illimitee le respect du travail le respect de l.autre fera un monde merveilleux ,pour cause j avais des pays d.europe ou rien avec l.education, instruction ,justice et respect d.autrui ils ont fais un paradis ;;;ces qualificatifs existes en algerie il ya de cela "30 ANS OU PLUS avec l.amour de la science et de la lecture nous avons fait beaucoup de choses MALGRE LA MISERE et a ce jour n. jamais pris le dessus sur moi vive la simplicite et l.humanite penser toujours qu.ON PEUT tomber sur la tete ;QUE DIEU NOUS PROTEGE

    Écrit par : kaci . | 07/09/2013

    Ancien élève du CEG de Boghni 1965-1969.Je souhaite avoir des nouvelles de mes anciens profs à savoir:
    Mrs & Mme Lano /Téssandier et Mr Campourci prof de Maths de l'époque.

    Écrit par : Moh KHEDACHE | 23/09/2013

    Mon dieu, que de souvenirs!!! 4O ans déjà depuis ce bon vieux temps...tous ces noms évoquent pour moi beaucoup de choses/...J'ai eu Mr SOUDAN et Melle LEBESNERAIS comme profs...inoubliables !!! grace à eux, nousa avons construit notre avenir solidement. merci , merci merci ;

    Écrit par : nadia | 02/05/2014

    M Khedache je crois que vous confondez Draa El Mizan et Boghni, a cette époque le CEG (M Champagnac - Blek le Roc) c'était a D E M.Par contre M Lano c'était ecole primaire de Boghni.Je l'avais comme instit en CM2 .Quelle belle époque!

    Écrit par : Benchabane | 04/05/2014

    slt tt le monde juste pour faire savoir que l’hôpital anvoughni est doté mnt d'un bloc opératoire et d'un nouveau bloc ou juste pour le moment la pédiatrie qui est opérationnel je suis a la disposition de tt le monde pour tt renseignements concernant voughni

    Écrit par : boura | 13/05/2014

    PLUS ON SE RAPELLE DES ANNEES D.OR BELLE VIE SIMPLE ET RICHE, AVEC LES ETRES HUMAINES TEL QUE LES ENSEIGNANTS DE L EPOQUE COMME PERRIN ,COURTIN ,VERVOR LES PERE BLANCS ,LEUR AMOUR ENVERS LES HABITANTS DE BOGHNI ET MEME LES AUTRES ,LEURS AIDES AUX PAUVRES GENS LEUR SAVOIR FAIRE, LES VISITES EFFECTUEES AUX DOMICILES POUR APPORTER LEUR SOUIENT AUX NECESSITEUX ,CES HOMMES AU COEUR OUVERT ET GRAND SONT RARES DE NOS JOURS . JE VOUS ASSURE QUE CA ME DONNE DES LARMES AUX YEUX A CHAQUE FOIS QU,ON EVOQUE CES PORTEURS DE L.ESPOIR J.AVAIS RECU UNE FORATION ET UNE EDUCATION DE LEUR PART, C EST AVEC CA QUE JE CONTINU A VIVRE ET AIDE LES AUTRES

    Écrit par : moh kaci | 16/05/2014

    Message à Boura,
    Merci pour votre générosité mais j'imagine qu'il ne reste plus rien du Boghni que j'ai quitté il ya 40 ans...même les images sont floues dans ma tête;Je me souviens de la rue principale( Benboulaid?) qui allait de l'école des filles jusqu'à la mairie; Du CEG ou nous avions d'excellents profs(SOUDAN,LICOURT,CAILLABERE, LEBESNERAIS...et bcp d'autres.Les instituteurs du primaire n'étaient pas en reste et particulièrement le merveilleux Mr SLIMANI que j'ai eu en CE1, CE2, et CM1; J' espère qu'il coule une retraite bien méritée!je reviendrai vers vous pour avoir quelques nouvelles de temps en temps de cette coquette petite ville qui m'a vu naitre;
    je vis à l'étranger, je voyage énormément mais elle reste dans mon coeur.

    Écrit par : nadia | 16/05/2014

    La Rue principale dont tu parles est l'ex Rue jugurtha.actuellement Rue Mitiche Med arab.

    Écrit par : kamal | 16/05/2014

    Merci Kamal,

    je me souviens maintenant qu'il y avait effectivement une famille MITICHE avec plusieurs frères (universitaires ). s'agit-il d'eux?

    Écrit par : NADIA | 16/05/2014

    a chaque commentaire sur notre ville qui nous a vu naitre et grandire: BOGHNI: et ses envvirons avec les honnetes gens simple et modeste ,je vous assure j.ai le coeur QUI s.accelere surtout je consulte cette fenetre therapeutique le soir tard dans la nuit ,li n ya pas que les noms des proff.francais auquels je rends hommage ,mais meme les braves gens de l epoque ,avec un environement propre et verdoyant ;des touristes qui monte aTALA GUILEF ou une partie de chasse ou de peche ,,,tout ca c.est parti et je pense pour de bon .DOMMAGE ....heureux les martyrs qui n.ont rien vu ...bonne NUIT ET BON VENT . THALLASSA

    Écrit par : KACI TIRMITINE | 18/05/2014

    a chaque commentaire sur notre ville qui nous a vu naitre et grandire: BOGHNI: et ses envvirons avec les honnetes gens simples et modestes ,je vous assure j.ai le coeur QUI s.accelere surtout je consulte cette fenetre therapeutique le soir tard dans la nuit ,li n ya pas que les noms des proff.francais auquels je rends hommage ,mais meme les braves gens de l epoque ,avec un environement propre et verdoyant ;des touristes qui monte aTALA GUILEF ou une partie de chasse ou de peche ,,,tout ca c.est parti et je pense pour de bon .DOMMAGE ....heureux les martyrs qui n.ont rien vu ...bonne NUIT ET BON VENT . THALLASSA

    Écrit par : KACI TIRMITINE | 18/05/2014

    BIEN DIS MONSIEUR KACI C DEVENU LA RUE MITICHE ET POUR CE QUE TA DIS NADIA OUI LA FAMILLE MITICHE RESIDE TJRS ET LA RUE PORTE LE NOM DE L'UN DES LEURS MITICHE MOHAMED ARABE UN DES HEROS DE LA VILLE DE BOGHNI TOMBER EN MARTYRE

    Écrit par : BOUR | 19/05/2014

    Oui Mitiche Mohamed repute par ses actes de bravoure .On l'appela Moh Djerdjer.Ah! c'etait bien la vie a Boghni(il y a 40 a 50 ans)

    Écrit par : Benchabane | 22/05/2014

    chere nadia ben pour monsieur slimani je l'ai eu moi aussi comme prof en ce moment il est retraité mais malade atteint d' une maladie contracté apparament a l'utilisation de la craie pendant ces années de travaille

    Écrit par : boura | 23/05/2014

    Je voulais répondre à Nadia,
    Oui la Rue s`appelle maintenant Rue Mitiche Mohamed arab (alias Moh Djerdjer allah irahmou) un héros de la révolution nationale parmi tant d`autres qu`a enfanté la ville de Boghni. C`est mon oncle maternel. J`ai pas vécu l`époque dont vous parlez, je suis né vers la fin des années 70. Mais je me rappelle bien de certains noms. Pour les enseignants moi c`était plutôt Mme Saidj (prof d`arab qui vivait à l`époque a Thaawint: La source de Boghni) et Mme Djaadi (Français) au primaire. Malheureusement beaucoup de choses ont changé depuis mais je pense que cette ville reste toujours un peu spéciale et son charme existe tjrs. Je vis actuellement aux Etat unis, Je rentre presque chaque année à Boghni...La limonadrie Agudal est tjrs la, le photographe Berkouk, malheureusement le jardin publique est tjrs en chantier interminable et enfin la source avec son eau oh combien pétillante et savoureuse…Beaucoup de pharmacies, des médecins prives, des cliniques, des avocats, des centres commerciaux etc….Y`en a de tout. Ah le marché hebdomadaire de Boghni (souk elhed) le dimanche …que de bons souvenirs
    A bientot,
    Belaid

    Écrit par : Belaid | 23/07/2014

    Bonjour,

    quand je lis tout ce que annoncez comme transformations, j'ai peine à croire qu'il y ait des supemarchés, des cabinets médicaux libéraux, des pharmacies, cabinets d'avocats etc...La ville était si petite , mais pleine de charme! j'espère juste que tout ça ne l'a pas déshumanisée...En cherchant des photos sur le net, j'ai vu qu'il y avait une "école des frères bouzidi", et je me rappelle effectivement qu'il y avait une famille bouzidi, à boghni qui habitait en centre ville; y a-t-il un rapport ?

    Écrit par : nadia | 01/10/2014

    Je me souviens de vous Docteur Debay, infatigable, amour de son métier et des malades ; effectivement votre femme vous a rejoint avec votre petite fille. c'est vrai, nous avons passé des moments très agréables malgré la surcharge de travail qu'il vous incomber. Mon défunt mari avait toujours beaucoup de respect et vous admirez.
    Moments pleins de nostalgie. Les hôpitaux ne sont plus ce qu'ils étaient il y'a 40 ans.
    Bonjour à Madame et florence. Amicalement.

    Écrit par : Sifer | 04/03/2015

    Mme Sifer, merci pour vos nouvelles, elles nous ont fait plaisir.
    Dans les commentaires ci-dessus j'ai vu que les structures médicales privées et publiques se sont considérablement étoffées.
    De votre côté sans doute avez-vous poursuivi vos carrières, votre époux et vous à Tizi Ouzou.
    En retraite tous les deux depuis quelques années nous nous sommes installés dans une petite ville (Saint Quentin dans l'Aisne entre Paris et Lille)
    Ville située a mi-chemin entre nos deux enfants Florence et Jérôme, nous avons deux petites filles.
    Nous avons connu vos deux garçons Tarik et ? (la mémoire flanche!)
    Sont-ils proches de vous géographiquement, avez-vous des petits enfants ?
    A bientôt de vos nouvelles

    phvdebay@gmail.com

    Philippe et Nicole DEBAY

    Écrit par : Phil | 10/03/2015

    Je suis Lali Biosca, catalane, je vie à Barcelona. J'ai connue Boghni aux années 90. Je coopérais avec l'association Touiza. Dahmani aux premières années était le maire, après il a continué à collaborer avec Touiza: une pépinière d'entreprises, des voyages à Barcelone de sages femmes, des microcrédits pour les jeunes,...
    Dahmani c'est une personne importante pour moi cars il m'a fait aimer l'Algérie et les kabyles. Je regrette beaucoup n'avoir plus l'occasion de le voir et de parler avec lui. C'était une grande personne.

    Écrit par : Lali BIOSCA | 13/04/2015

    J'ai fait le CEG de Boghni de 65 à 69 (ex.ONACO). Je dis bien que j'avais comme prof de français Mr Amarouche (Allah Irahmou) Mr Lano , Mme Lano Tessandier prof de sciences et Mr Campourci prof de maths .Je dis bien CÉGÉTISTE de Boghni et non Draa El milan Mr Benchabane que je salue au passage.

    Écrit par : moh Khedache | 17/04/2015

    Je dis bien CEG de Boghni et non Draa El mizan Mr Benchabane que je salue au passage.

    Écrit par : moh Khedache | 17/04/2015

    Je dis bien CEG de Boghni et non Draa El mizan Mr Benchabane que je salue au passage.

    Écrit par : moh Khedache | 17/04/2015

    Vous avez raison Mr Khedache; Bien qu'étant encore très jeune à l'époque, je me souviens qu' il y avait bien Mr Lano, Melle Tessandier( devenue Mme Lano), Mr Campourci et Mr Amarouche qui enseignaient au CEG ( l'ex caserne à proximité du jardin public); Mr Amarouche deviendra par la suite directeur du nouveau CEG Zamoum M. dès 1970; c'est là où j'ai fait mes années collège. Que des bons souvenirs car les profs de l'époque nous "portaient vers le haut" et la vie à Boghni était simple et plutot heureuse...

    Écrit par : LOUISA | 28/04/2015

     

    « Signification de Portugal (Bibliomonde)Ali Zamoum et K. Yacine »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Fifi
    Samedi 24 Août à 17:42
    Bonjour je vois que depuis personne sur ce blog mais en sais jamais la nostalgie de boghni quelqun le visit j amerait sasoir les nouvelles du docteur bertant et sa femme francine coopérant médecin hôpital de boghni les années 70
    1
    Azul
    Lundi 29 Janvier 2018 à 13:30
    Azul/Bonjour,

    Je me permets une incrustation dans votre discussion qui date déjà de 2015.
    Je suis actuellement en train de faire des recherches familiales et j exploite donc toutes les pistes possibles.
    Plus précisément, je cherche des informations à propos de sages femmes ou infermieres d'origine Bulgare ayant travaillées à l'hôpital de Draa el mizan durant les années 70. Je me focalise plus exactement sur l'année de 1973. Si vous avez des noms ou des moyens de contact je suis preneur.
    Je vous remercie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :