• Souad Massi

    Souad Massi "Mechtras manque à la gazelle torride".

    Souad est cette fois-ci parmi les siens en tant qu’artiste. Elle a donné son premier concert, hier soir à la salle Ibn Khaldoun. L’invitée de l’établissement Art et Culture a programmé généreusement, de chanter également ce soir avant de poursuivre sa tournée.

    Elle suscite l’intérêt et la curiosité des Occidentaux. Elle charme les Orientaux et fascine les Américains. Elle va jusqu’en Asie pour faire de la scène mondiale, son credo. La gazelle africaine de Mechtras galope et passe par les différents continents, devant de célébrités pour arracher ses trophées. Elle ira tromper, par sa voix, des critiques et des professionnels de l’information qui la surnomment par tel ou tel nom connu. Peut-être pour faire d’elle une copie de grandes références ou pour la présenter à peu près à travers un genre musical connu, qu’elle adapte?

    Souad Massi, du prénom complet, Souad Massissilya, l’on la surnomme, souvent, "Tracy Chapman du Maghreb".

    La diva de la world music est aujourd’hui parmi nous. Elle revient après 7 années d’absence de la scène algérienne, accompagnée de son époux et de ses 4 musiciens. Souad est cette fois-ci, parmi les siens en tant qu’artiste. Elle a donné son premier concert, hier soir à la salle Ibn Khaldoun. L’invitée de l’établissement Art et Culture a programmé, généreusement de chanter, également ce soir, avant de poursuivre sa tournée. Lors d’un point de presse donné, hier, Souad Massi était aussi belle que la toute première fois où on l’a rencontré. Cheveux auburn, mi-longs, libres sur les épaules, toujours aussi belle et aussi simple. Massissilya parait, également très modeste, elle aborde les différents sujets avec simplicité. Rien n’a pratiquement changé chez elle. La gazelle nous emmène avec elle un peu partout dans le monde. Nous l’accompagnons dans ses aventures, ses rêves et ses quêtes à travers la musique. Elle nous parle particulièrement de son Algérie, de Saint-Eugène où elle est née et a grandi. Elle évoquera son attachement pour sa Kabylie et son village natal, Mechtras, elle nous conféra qu’il lui manque terriblement.

    "J’aime Mechtras parce que il m’a accueilli dans les moments les plus difficiles de ma vie. J’ai puisé, d’ailleurs, là-bas, la chanson "Dar Djedi". Mon attache à ce lieu est très particulière”. Massi, a parlé, aussi du répertoire qu’elle a programmé de présenter à Alger. L’auteur-compositeur souligne qu’elle chantera des titres de ses trois albums dont, "Raoui", "Deb" et "Mesk Elil".

    Agée de 35 ans, l’artiste a commencé à chanter très jeune. A 5 ans déjà, elle est amoureuse de la guitare de son oncle qui lui interdisait formellement de la toucher. Frustrée ayant le sentiment de savoir manipuler cet instrument, elle amène son frère aîné à lui offrir, quelques années plus tard, une guitare et à l’inscrire par la suite au conservatoire, où elle reçoit une formation académique dans la musique classique. Souad Massi a reçu de nombreux prix mondiaux, dont le tout dernier "Victoire de la musique 2006".

    Fazila Boulahbal

    « Fatima HakemPar DDK / 7 mars 16/ Tachtiouine revisitée »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :