• COOPÉRANTE DISPARUE EN ALGÉRIE EN 1963

    LE CAS D'UNE COOPÉRANTE DISPARUE EN ALGÉRIE EN 1963

    LE MONDE | 16.01.1967

     
    En août 1963, plusieurs Français et Françaises étaient arrêtés en Algérie pour avoir participé à un éphémère maquis d'opposants au régime Ben Bella dans la région de Dra-el-Mizan (Kabylie). Ils devaient êtrelibérés par la suite, à l'exception d'une seule, une coopérante de vingt-deux ans, Michèle Cleuziou ingénieur agronome, dont la trace, depuis lors, n'a pu être retrouvée. Bien que plus de trois ans aient passé, le père de la disparue n'a cessé de multiplier les démarches auprès des autorités algériennes pour connaître son sort et la retrouver vivante ou morte. Dans les messages qu'il a adressé récemment au ministre algérien des affaires étrangères et à son ambassadeur à Paris, M. Cleuziou indiquait que sa fille a été arrêtée, seule, le 6 août 1963, par la gendarmerie de Boghni et enlevée, peu après minuit, par le commandant Abderazak. En 1964, les autorités algériennes lui firent savoir que sa fille était décédée, mais qu'il n'y avait pas de corps.

     

    « Veillée d'armes en Kabylie/B. StoraJEAN EL MOUHOUB AMROUCHE »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :