• Nos élus face aux événements.

    Na Ouiza, Chikh Mohamed, le cinq juillet, le 1er novembre, la plaquemine ou  Nadia Matoub  et l’APC de Mechtras. Chaque entité se rapporte à un évènement auquel nos élus ont réservé un traitement spécifique.  Nous allons essayer de comprendre la trame qui lie tous ces évènements et découvrir le jeu qui se cache derrière. Dans l’ordre chronologique, commençons par le premier.

    Le cinq juillet 2019 : c’est un vendredi et donc une journée de marche. Quoi encore ? Tala Uguellid est une source –en plus d’être très connue dans la région- qui coule depuis la nuit des temps et probablement depuis le temps des dinosaures (à ne pas confondre avec ceux du FLN). Elle a connu plusieurs aménagements et sans doute en connaitra d’autres. Le dernier en date, pour la première fois, est célébré par nos élus et le système sous le slogan  « inauguration de Tala U Guellid ». La question est : comment peut-on oser inaugurer une fontaine naturelle un matin du cinq juillet ? Le Chef de daïra, les caciques du FLN, la gendarmerie et les clients du système-de l’apc aussi- sont les principaux invités  à la cérémonie (voir la vidéo:http://amechras.eklablog.com/5-juillet-a-mechtras-a174811878). Messieurs les élus, avouez que votre seul but est de venir au secours du système qui est en train de sombrer sous les coups de la révolution en marche. L’après-midi, vous nous dites que vous allez marcher pour libérer Bouregaa ! Même pour un caméléon, la prouesse est difficile.

    La fête de la plaquemine (18 et 19 octobre 2019) : si le fruit est joli, sucré et très attrayant, il n’en est pas de même de sa fête qui est censée faire le rayonnement de la commune. Et pour cause ! L’invité d’honneur et pas des moindres n’est autre que le Chef de daïra du chef-lieu de la wilaya. Une autre invitée de marque devait être la veuve Nadia MATOUB qu’on a pensée faire cohabiter et festoyer avec les gendarmes et tout le système. A son arrivée, grande est sa surprise de se retrouver nez à nez avec les gendarmes et leurs protégés. Immédiatement elle se met à scander « pouvoir assassin ». Le peuple présent l’a reprise en chœur. Sauve qui peut ! Certains élus  ont essayé, semble-t-il,  de se cacher parmi les femmes. Peine perdue, le stratagème et leurs architectes sont mis à nu. Nadia a sauvé l’honneur…et est repartie sans se souiller. Merci Nadia !

    Le premier novembre 2019 : comme le cinq juillet, il tombe un vendredi et correspond à l’acte 37 de la révolution en marche. Les mots d’ordre sont : « marche sur Alger », « la bataille d’Alger » et « priorité pour Alger » etc.  Nos élus, en fins stratèges, n’ont pas hésité à essayer de torpiller ces initiatives en mettant un bus au service des citoyens pour la marche à…Tizi-Ouzou. Et c’est une première. Pourquoi pas sur Alger ? Bizarre, non ?

    Na Ouiza : mère de l’infatigable combattant F. M’Henni qui n’a besoin d’aucune présentation pour la simple raison qu’il incarne une icône vivante de la résistance face au système. Sa mère est décédée le cinq novembre à l’âge de 93 ans. On lui doit beaucoup de déférence. Même les adversaires politiques du maquisard de toujours lui ont rendu hommage. Ses funérailles ont été à la hauteur de leur statut social. Nos élus ont ignoré l’événement mais gardons-nous de les juger pour le moment.

    Chikh Mohamed : c’est qui ? Ah, la grande affaire ! Quel rapport avec Na Ouiza et le reste ? A première vue, aucun. Mais si ! Lui aussi, il vient de rendre l’âme à Dieu, à Alger. Mais avant de mourir, il y a de cela un bout de temps, il a aussi, parait-il,  « rendu » un morceau  de terre à la commune pour la construction d’un collège. Des terres accaparées par les protégés de l’administration française lors du séquestre qu’a connu Mechtras en 1857. (http://amechras.eklablog.com/mechtras-sous-le-sequestre-1857-a158412330). Nos élus, probablement inspirés par la baraka du défunt Chikh, ont décidé de mettre un bus à la disposition des citoyens qui voudraient se rendre  à la veillée funèbre du bienfaiteur à … Alger. La question qui se pose naturellement pour les vivants est : quels sont les morts qui ont droit au bus de la commune ?

    « 5 juillet à Mechtras.Enterrement de R. LEKADIR, dimanche 07 dec 19. »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :