• Financement des mosquées.

    1 Juin 2018 /http://lesavoire.over-blog.com

    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=452792148505061&id=401602150290728

     

    Le financement des mosquées en Kabylie

     En revenant à notre publication (postée sur notre Page culture histoire actualité en Kabylie le vendredi dernier, a Permis d'avoir les renseignements suivantes:

    1- La mosquée est située à Souk N Letniyen à côté de Maatqa

    2- L'argent provient de l'ambassade d'Arabie Saoudite, par l'intermédiaire de Hocine Gheham, un Algérois, qui y travaille en tant qu'interprète (interpréter quoi?). Cet individu distribue de l'argent à ceux qui acceptent de prendre le projet de construire dans leur village, à hauteur de 3 milliards de dinars par mosquée. La personne recrutée se charge ensuite d'exécuter ce plan au niveau de son village.

    3- À Maatqa, cet individu, Hocine Gheham est connu et tout le monde se méfie de lui. Il a amassé une fortune et circule avec une voiture Mercedes Benz. Il a le statut semblable à celui des Bachaghas du temps de l'administration turque (un officiel gradé). Les personnes qu'il approche pour mener à bout ces projets sont souvents démunies, dépourvues de valeurs kabyles et prêts à tout pour une somme d'argent.

    4- plusieurs mosquées dans plusieurs villages ont été construites de cette façon.

    La question qui se pose: comment arrivent-ils à avoir des autorisations de l'administration algérienne sans faire d'enquête d'où proviennent les sommes d'argent injectées alors que les projets économique de nature à générer des emplois et absorber le chômage sont bloqués par cette même administration? ce qui suggère que l'administration algérienne est au courant et complice.

    Il s'agit bien du projet de wahabisation et d'arabisation de la Kabylie, avec l'Association Iqra que nous avons déjà dénoncée. La Kabylie doit trouver un moyen de mettre fin à ce génocide culturel wahabite. Les comités de village doivent être réhabilité et expurgés de kabyles de service chapotés par les partis de la régence d'Alger (RND, FLN, HAMAS, etc.).

    Merci à toutes et tous de vos réactions et continuez à nous communiquer les informations concernant ce sujet.

    Les seuls projets non-bloqués par l'État colonial algérien en Kabylie: les mosquées grandioses, wahabites, abritant des écoles coraniques et financées par l'Arabie Saoudite. En voici un échantillon à Maatqa, où elle a surgi comme un champignon, du jour au lendemain.

    « Henri Fertet.
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :